Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Magazine
  • Rejoignez- nous sur Facebook
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine

Sainz perd 18 minutes, mais reste premier

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

Lors de la conférence de présentation du Dakar 2018 en novembre dernier, Marc Coma avait présenté les deux dernières spéciales comme pouvant être décisives pour le podium. La réalité lui a donné tort !

 

En effet, au soir de la douzième étape qui s’est courue ce jeudi 18 janvier entre Chilecito et San Juan, aucun changement au général. Carlos Sainz reste en tête du général avec une solide avance sur Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah. Pourtant, les pilotes de la Peugeot n°300 et du Toyota n°301 n’ont pas ménagé leur peine aujourd’hui.

 

Mais, revenons-en au déroulé de la spéciale. A l’arrivée du premier secteur chronométré, l’homme du jour était incontestablement Bernhard Ten Brinke, crédité du meilleur temps. Une sacrée performance en soi puisque le pilote néerlandais ouvrait la piste. Malheureusement, pour lui, il ne put tenir le rythme sur le deuxième secteur chronométré.

 

Nasser Al-Attiyah Dakar 2018

 

A l’inverse, après un départ prudent, Stéphane Peterhansel monta en puissance au fil des kilomètres jusqu’à arriver en tête avec 15 secondes d’avance sur son meilleur ennemi Nasser Al-Attiyah au kilomètre 448… Sauf que le pilote qatari ne se laissa pas faire. Résultat, à l’arrivée de la spéciale, Nasser franchit la ligne avec une avance de 2’03’’ sur Monsieur Dakar, empochant par la même occasion sa troisième victoire d’étape depuis le départ du rallye.

 

Pour sa part, parti avec une heure d’avance au général ce matin, Carlos Sainz concéda 18’07’’ au vainqueur du jour et 16’04 à son coéquipier. Par chance, c’est un moindre mal car il faillit ne pas finir la spéciale, sa boite de vitesses s’étant bloquée sur le troisième rapport. A deux jours de l’arrivée du rallye, il conserve donc un bénéfice de 44 minutes sur son coéquipier et de plus d’une heure sur Nasser Al-Attiyah.

 

Troisième du jour, Giniel de Villiers devance un Orlando Terranova très en verve aujourd’hui et un surprenant Berhnard Ten Brinke. A signaler aussi que Mikko Hirvonen fut un temps en tête de la spéciale avant que son buggy Mini, allergique à l’eau des rios traversés, ne l’empêche encore une fois d’exprimer tout son talent de pilote.

 

 

Dakar etape 12

 

Dernier numéro




Partager sur Facebook Partager sur Twitter