Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Magazine
  • Rejoignez- nous sur Facebook
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine

Carlos Sainz s’impose en Bolivie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

Décidément, le passage en Bolivie marquera toujours le déroulé du Dakar sud-américain. Une affirmation qui s’est encore confirmée en ce jeudi 11 janvier. Après une chaleur presque caniculaire au Pérou, les rescapés de la première semaine de course ont aujourd’hui eu droit à la pluie, le brouillard, une température proche des 5 °… et même la neige lorsqu’ils passèrent à plus de 4 500 mètres d’altitude. Un changement météorologique brutal pour les concurrents, juste avant la journée de repos à La Paz, et surtout un peu inattendu pour l’organisation. Résultat, la direction de course a décidé d’annuler le premier secteur chronométré pour les motards ce matin.

 

Carlos Sainz Dakar Etape 6

 

Côté autos, pas d’annulation. Au terme du dernier secteur chronométré en terre péruvienne , Carlos Sainz fut crédité du meilleur temps, devançant son coéquipier Stéphane Peterhansel de 1’47’’. Nasser Al-Attiyah et Mikko Hirvonen prirent respectivement les 3ème et 4ème chronos provisoires au passage de l’ASS1, avant la liaison de 238 km qui devait les mener en Bolivie, sur les bords du lac Titicaca.

 

En plus du facteur climatique, aujourd’hui, les pilotes durent aussi s’adapter à deux changements d’envergure. Primo, la typologie des spéciales. Fini le hors-piste dans les grandes dunes, place aux pistes rapides de l’Altiplano bolivien. Autre bouleversement, l’altitude qui rendit anémiques les moteurs. Un manque de puissance qui nécessite toujours un temps d’adaptation pour les pilotes.

 

Cela explique sûrement le classement final de la sixième étape de ce Dakar 2018. En effet, à l’exception de Carlos Sainz qui garda le même rythme de roulage l’après-midi que la matin, il semblerait que le reste du plateau ait levé légèrement le pied sur le deuxième secteur chronométré du jour. Conséquence, le pilote Peugeot accentua son avance au passage du CP1. 2’49’’ sur Stéphane Peterhansel, 3’31’’ sur Nasser Al-Attiyah et 4'11’’ sur Mikko Hirvonen. Un crédit de temps que le pilote espagnol porta respectivement à 4’06 par rapport son coéquipier et à 5’05 sur le pilote qatari du Toyota n°301, remportant ainsi sa première victoire d’étape sur ce Dakar 2018. Seulement véritable changement survenu dans l’après-midi, Giniel de Villiers fut crédité du quatrième chrono du jour, devançant un surprenant Cyril Despres qui lâcha les chevaux en fin de spéciale pour remonter et dépasser Mikko Hirvonen (sixième du jour).

 

Dakar Etape 6

 

Dernier numéro




Partager sur Facebook Partager sur Twitter